Le blog d'Edmond Simeoni, militant corse de la première heure



TF1, la campagne électorale présidentielle, la discrimination

Rédigé le Lundi 20 Mars 2017 à 09:31 | Lu 199 fois


TF1 se trompe !


TF1, comme tous les medias,  participe à la campagne d’information concernant l’élection présidentielle. C’est nécessaire et louable. Elle organise le 20 mars, à 20h30, un débat politique. Dans son choix, elle est affrontée à un problème complexe : il y a 11 candidats et par le passé, même avec des chiffres moindres, la cacophonie est de règle.

Le media pouvait, soit inviter les 11, soit ne pas organiser ce débat ; elle a préféré une autre solution : imposer les 5 candidats, distingués par les sondages et éliminer les 6 autres.
 
Cette décision est mauvaise car elle repose sur une discrimination inacceptable ; elle prive les « petits candidats » du droit de parler à égalité avec les privilégiés et elle prive aussi leurs électeurs d’une confrontation démocratique.
 
La preuve est faite qu’il faut remettre en cause ces face-à-face médiatiques qui tournent inévitablement à la cacophonie et à la foire d’empoigne et les remplacer par des émissions séparées,  équitables, où chaque candidat pourrait justifier et expliquer ses positions et programmes.

Par contre, rien n’empêche au second tour, lorsqu’il ne reste plus que 2 candidats en lice, d’organiser un face à face, naturellement juste, bien équilibré.

Le public pourrait alors percevoir les termes de l’échange et se forger une opinion, dans la sérénité et sans l’hypothèque, grave, au plan démocratique, de choisir les procédures inefficaces et surtout injustes.

« Errare humanum est, perseverare diabolicum ».

Edmond Simeoni 
                                                                             
Ajaccio, le 20 mars 2017


Docteur Edmond Simeoni
Spécialiste de Gastro-entérologie - 78 ans
Marié, deux enfants, cinq petits enfants
Militant de la Corse depuis 1960



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile