Le blog d'Edmond Simeoni, militant corse de la première heure



Europe : Femu a Corsica et ALE ensemble

Rédigé le Mercredi 13 Septembre 2017 à 18:19 | Lu 101 fois


XXIIe Université d’été des Régions & Peuples Solidaires
De belles perspectives d’avenir !


Europe : Femu a Corsica et ALE ensemble

La XXIIUniversité d’été et le congrès annuel de la Fédération Régions & Peuples Solidaires se sont tenus à Kintzheim en Alsace du 24 au 26 août. À l’heure où les partis traditionnels vivent une crise de représentativité, à son échelle, R&PS, avec plus de 200 délégués inscrits et une dynamique renouvelée, enregistre un beau succès pour son Université d’été ! Au lendemain des élections législatives, la Fédération est en progression et s’ouvre des perspectives.

Une grosse délégation corse de 16 personnes(1) était présente, avec, notamment le déplacement de Jean Félix Acquaviva, député de la Corse, au retour de Paris et de son entrevue avec le premier ministre, mais aussi d’un responsable de Inseme pè a Corsica, Jean Claude Morison. Comme lors de l’AG de l’Alliance Libre Européenne en avril dernier, et comme en écho à la réunion constitutive du 29 juillet, Femu a Corsica développe d’ores et déjà sa politique internationale au travers des démarches ALE  et R&PS.

R&PS est une Fédération de 12 partis autonomistes ou indépendantistes2 implantés dans les régions à forte identité de l’hexagone : Alsace, Bretagne, Catalogne, Pays Basque, Occitanie, Savoie, et Corse, à travers le PNC jusqu’ici, Femu a Corsica demain. S’y ajoute le mouvement amazigh, implanté dans toutes ces régions, ainsi que le tout nouveau parti des Mosellans dont l’adhésion a été validée lors de ce congrès 2017.

Chaque année la Fédération organise son Université d’été et son congrès dans l’une des régions membres. C’était au tour de l’Alsace cet été, avec un excellent accueil et une belle dynamique du parti alsacien Unser Land  qui a enregistré des résultats encourageants lors des législatives du mois de juin (en moyenne 12%). Malheureusement, leur candidat le mieux placé échoue de peu, avec 47% des voix. Mais l’élection des trois députés corses a été saluée avec enthousiasme dans tous les régions des peuples solidaires. Ces derniers se sont affiliés à R&PS pour accéder au financement des partis politiques. Pour y accéder, il faut en effet pouvoir présenter des candidats dans au moins 50 circonscriptions, en totale parité, et y réaliser au moins 1% des voix. La Corse ne disposant que de 4 circonscriptions, impossible d’obtenir le financement légal(3). R&PS a pu présenter 201 candidats et a franchi cette barre de 1% dans 71 circonscriptions, c’est dire si elle a rempli les conditions draconiennes imposées ! Et c’est la première fois que cela est possible. Jusqu’ici, la fédération s’appuyait sur les Verts pour accéder au financement. Désormais ce sont d’autres petits partis qui se sont affiliés à R&PS pour y parvenir à leur tour. Par ailleurs, 20 candidats R&PS ont franchi la barre des 5 % et 5 se sont qualifiés pour le second tour. Ce qui est là aussi une première dans un scrutin particulièrement difficile pour la Fédération. Ainsi, elle a pu accéder à la campagne officielle et mieux se faire connaître notamment par la réalisation d’un clip.

C’est dire, outre bien sûr la capacité politique de peser et de progresser plus fortement ensemble, l’importance de mutualiser les efforts de tous les combats nationalistes alsacien, breton, basque, catalan, occitan, savoyard, mosellan et berbères ! De même, R&PS ouvre des portes à la lutte du peuple corse à travers son affiliation au parti politique européen ALE, présidé par François Alfonsi. L’ALE est coorganisatrice de l’Université d’été. Enfin, la Fédération a pesé en juin dernier, mais pèsera plus encore dans les prochaines semaines, par ses réseaux et ses appuis, pour permettre à nos trois députés au Palais Bourbon de constituer un groupe au parlement. À noter d’ailleurs la présence à ces journées du député Paul Molac, affilié à la République en Marche, mais breton qui soutient fortement R&PS et ses actions depuis de nombreuses années. Il est d’ailleurs lui-même soutenu par l’UDB  mouvement autonomiste en Bretagne. Présente aussi, Mateva Lechat, assistante du député indépendantiste polynésien, Maoité Brotherson, avec qui des relations sont nouées depuis l’élection présidentielle.

Nos militants doivent donc saisir toute l’importance de ces journées annuelles, par ailleurs très intéressantes sur le plan des débats (ici).

Les militants du PNC qui font l’effort (y compris financier) de se rendre à ces rendez-vous annuels sont donc à remercier.

Car le partage d’expériences, l’échange d’informations, d’analyses et de projets sont précieux entre tous nos combats de peuples. Inseme pè a Corsica a compris l’importance de ces démarches et la présence de Jean-Félix Acquaviva et de Jean-Claude Morison prépare l’avenir à la veille du congrès constitutif de Femu a Corsica. Le congrès R&PS 2017 a fait le point de la situation de toutes les régions, les actions entreprises, la question de la présidentielle avec le bilan du soutien apporté à la candidature de Christian Troadec, mais surtout l’engagement et les résultats encourageants de tous nos candidats à l’élection législative. Enfin, la préparation des prochaines échéances : européennes en 2019, puis municipales en 2020, présidentielle à nouveau en 2022, a occupé une large partie des échanges du congrès. Se donner une feuille de route et rester dans l’action est indispensable. Les orientations du congrès seront mises en œuvre lors des prochaines réunions du Conseil Fédéral. Renouvelée ce 26 août, avec l’intégration de deux nouveaux membres, c’est l’instance qui fait vivre la Fédération entre deux congrès(4).

La prochaine Université d’été se tiendra en Pays Basque. On languit déjà !

 

Fabiana Giovannini.

 

 


1)François Alfonsi, par ailleurs président de l’ALE, Fabienne et Lucienne Giovannini, Nadine Nivaggioni, Pierrot Maushart, Françoise Capirossi, Jean et Laure Casanova, Chjara, François Agostini, Jean Paolini, Mathieu Ceccaldi, Monique Alfonsi, Alain Bitton, Jean-Claude Morison, Roccu Garoby

2) Sont membres de R&PS : Unser Land pour l’Alsace, Union Démocratique Bretonne pour la Bretagne, Oui au Pays Catalan et Esquerra Republicana de Catalunya, pour la Catalogne, Partit Occitan pour l’Occitanie, Conseil Mondial Amazigh pour le mouvement berbère, le Parti des Mosellans, le Mouvement Région Savoie, Abertzalen Batasuna et Eusko Alkartasuna pour le Pays Basque (démarche EH Bai), le Parti Nationaliste Basque également pour le Pays Basque et le PNC pour la Corse (démarche Femu a Corsica).

3) Ce financement s’élevait à 1,42€€ par voix obtenue dans la précédente législature. Son montant pour l’actuelle législature n’est pas encore fixé.

4) Le président, Gustave Alirol, et son bureau ont été reconduits : François Alfonsi, Fabienne Giovannini, Pèire Costa, Claude Barbier, et accueillent deux nouveaux membres : Andrée Muschenbach, pour Unser Land, et Gaël Simon, pour l’Union Démocratique Bretonne. Le reste du Conseil Fédéral est composé d’un membre par parti : Daniel Willmé pour l’Alsace, Philippe Mouraux pour les Mosellans, Thierry Dupassieux pour la Savoie, Bernard Vaton pour l’Occitanie, Jordi Vera et Joan Ridaura pour la Catalogne, Pierre Espilondo et Philippe Duluc pour le Pays Basque, Victor Gallou pour la Bretagne, Belkacem Lounes pour le Congrès Mondial Amazigh.



Docteur Edmond Simeoni
Spécialiste de Gastro-entérologie - 78 ans
Marié, deux enfants, cinq petits enfants
Militant de la Corse depuis 1960



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile