Le blog d'Edmond Simeoni, militant corse de la première heure


Barbier- L’Express-récidiviste

Rédigé le Vendredi 30 Novembre 2012 à 10:36 | Lu 1324 fois



L’éditorialiste de l’Express porte, depuis des années,  des attaques violentes contre les Corses ; la liberté de la presse est une liberté fondamentale des démocraties, principe dont je suis à la fois très respectueux et un ardent défenseur. Cette liberté ne permet pas  les mises en cause diffamatoires, les incitations à la haine. Manifestement l’éditorial de Monsieur Cristophe Barbier, publié dans l’Express du 21  Novembre 2012 (l'édito en intégralité disponible ci-dessous), s’affranchit de ces exigences impérieuses, éthiques et professionnelles. Il appartient aux lecteurs de juger.
Pour ma part, j’estime que, dans le contexte actuel de l’île, cet éditorial est un véritable brûlot dont l’auteur n’a manifestement pas apprécié la gravité, la portée et les risque qu’il fait encourir à la paix publique ; il contribue à envenimer davantage le lourd passif du contentieux franco-corse, au moment où nous avons mutuellement besoin de sérénité, de dialogue, de respect ; pour cette raison, nous étudions toutes les voies de droit pour obtenir réparation de ces injures ; le peuple corse- Corses d’origine et Corses d’adoption- qu’il vive dans l’île ou dans la diaspora,  ne peut pas accepter, sans réagir, une stigmatisation aussi infondée,  grave et dangereuse. qui compromet son honneur et ses intérêts légitimes.
J’espère que l’Assemblée de Corse, dépositaire des intérêts matériels et moraux de la Corse prendra, sans délai,  une initiative de protestation ; et que les Corses, d’ici et dans le monde, s’exprimeront, suivant les modalités de leurs choix, à travers leurs différentes organisations, pour refuser cette forme de racisme, d’ostracisme, de haine ; on imagine sans peine le tumulte- et la réaction aurait été pleinement justifiée-, si Monsieur Barbier avait mis en cause de cette manière, dans un éditorial, les juifs ou les arabes ou les roms...
 
Cet excès de l’Express doit, outre l’expression d’une légitime émotion et protestation,  permettre en fin un débat honnête sur la “question corse”, avec la véritable histoire de notre île,  le bilan de la politique française  ainsi que l’avenir de notre peuple dans le cadre euro-méditerranéen.
 
Docteur Edmond Simeoni

Une copie de l'édito de Christophe Barbier dans l'Express du 21 novembre 2012 :
Barbier- L’Express-récidiviste


Docteur Edmond Simeoni
Spécialiste de Gastro-entérologie - 78 ans
Marié, deux enfants, cinq petits enfants
Militant de la Corse depuis 1960



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Mobile